Liens d'accessibilité

Mort de Michael Brown: de nouveaux affrontements à Ferguson


Le chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, a présenté des excuses aux parents de Michael Brown (AP)

Le chef de la police de Ferguson, Thomas Jackson, a présenté des excuses aux parents de Michael Brown (AP)

Nouveaux affrontements à Ferguson, une banlieue de St Louis dans le Missouri, entre la police et des manifestants. Ces incidents sont survenus après que le chef de la police eut présenté des excuses sur vidéo à la famille de l'adolescent noir non armé tué le mois dernier par un policier blanc dans des circonstances qui restent à élucider.

Dans sa déclaration enregistrée jeudi, Thomas Jackson s’adresse directement aux parents de Michael Brown, et uniquement à titre personnel. Il déclare : « Personne n’ayant jamais perdu un enfant ne peut comprendre ce que vous ressentez; je suis vraiment désolé pour la perte de votre fils ».

M. Jackson a également présenté ses excuses pour la décision prise par la police de garder le corps ensanglanté de Brown sur la chaussée pendant plusieurs heures, à l’endroit où il avait été abattu. Il a expliqué que les enquêteurs recueillaient alors des informations visant à permettre de se faire « une image fidèle de ce qui s'est passé ce jour-là, mais que cela a tout simplement pris trop longtemps ».

La mort de Brown a déclenché des semaines de manifestations à Ferguson et ailleurs à travers les Etats-Unis, dont certaines ont viré à l’émeute. Des manifestants ont accusé les forces de l’ordre de racisme institutionnalisé contre les minorités de la région.

M. Jackson a brièvement rejoint des manifestants jeudi soir, mais selon la presse locale, il a quitté les lieux quand un incident a éclaté près de lui. Plusieurs manifestants ont été arrêtés.

Dans son message vidéo, M. Jackson a également offert des excuses à « tout protestataire pacifique » qui estime que la répression « musclée » par la police des récentes manifestations contre le mort de Brown a violé ses droits constitutionnels à la liberté d’expression.

Le département américain de la Justice enquête sur les circonstances de la fusillade qui a coûté la vie à Brown, et sur les pratiques de la police de Ferguson. Dans le Missouri, une chambre de mise en accusation (« grand jury ») tente de déterminer si le policier Darren Wilson, l'agent qui a tué Brown, doit répondre devant la Justice de sa mort. On devrait connaitre sa décision d’ici à la fin du mois d’octobre.

La police maintient que Brown a été abattu après une brève lutte avec l'agent Wilson, dont il se rapprochait d'une manière menaçante. Mais certains témoins affirment que le jeune homme de 18 ans a été tué par balles alors qu’il avait les mains en l’air, et s’éloignait du policier.

XS
SM
MD
LG