Liens d'accessibilité

Mondial-2018 : le Zimbabwe exclu des qualifications


Le joueur zimbabwéen Obvious Karuru, à gauche, décoche un tir que le gardien égyptien Ahmed Ekram tente de repousser lors d’un match de qualification de Coupe du Monde entre le Zimbabwe et l'Egypte au Stade national des sports à Harare, dimanche 9 juin 2013.

Le joueur zimbabwéen Obvious Karuru, à gauche, décoche un tir que le gardien égyptien Ahmed Ekram tente de repousser lors d’un match de qualification de Coupe du Monde entre le Zimbabwe et l'Egypte au Stade national des sports à Harare, dimanche 9 juin 2013.

L’exclusion du Zimbabwe à la phase qualificative du Mondial-2018 en Russie est due à une dette non acquittée envers son ancien sélectionneur brésilien, José Claudinei Georgini, selon une annonce de la Fifa jeudi.

La Fifa avait, en août 2012, condamnée la Fédération zimbabwéenne (Zifa) à payer une "dette exceptionnelle" au sélectionneur connu sous sobriquet de Valinhos qui avait travaillé pour le Zimbabwe en 2008.

Le porte-parole de la Zifa, Xolisani Gwesela, à Harare a qualifié de très décevante et douloureuse la disqaulification du Zimbabwé

La Zifa n’a pas respecté la procédure disciplinaire lancée à son encontre. Elle n’a pas non plus réglé la dette à l’épuisement du délai que la Fifa avait fixé.

M. Gwesela a toutefois confirmé que la Zifa doit à Valinhos 67.000 dollars pour ses salaires et indemnités du temps de son passage à la tête de l'équipe du Zimbabwe.

Selon lui, la dette de la Zifa est estimée à 4 millions de dollars. Le gouvernement devrait plutôt soutenir la sélection nationale car la Zifa n'a pas la capacité de poursuivre ses activités et sans aide du gouvernement, il lui sera difficile de sortir de notre impasse actuelle, a-t-il affirmé.

(L’information traitée dans cet article a été fournie par l’AFP).

XS
SM
MD
LG