Liens d'accessibilité

Mondial-2006 : le FBI enquête sur le mystérieux versement de 6,7 millions d'euros


Wolfgang Niersbach le 2 décembre 2015 à Zurich. (REUTERS/Arnd Wiegmann)

Wolfgang Niersbach le 2 décembre 2015 à Zurich. (REUTERS/Arnd Wiegmann)

Selon l'ancien patron de la DFB, Wolfgang Niersbach, les 6,7 millions d'euros ont été versés à la Fifa en 2002, par l'intermédiaire du patron d'Adidas d'alors Robert Louis-Dreyfus, pour s'assurer une subvention pour organiser le Mondial.

Le FBI, qui enquête sur le scandale de corruption qui secoue la Fifa, s'intéresse aussi au mystérieux versement de 6,7 millions d'euros effectué par la fédération allemande de football (DFB) à l'instance internationale, affirme samedi le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

"La justice américaine, qui mène des procédures pénales contre plusieurs hauts membres (de la Fifa) pour des faits de corruption, veut (...) savoir où sont allés les 6,7 millions d'euros versés (...) par le comité d'organisation de l'époque à la Fifa", écrit le journal allemand, citant des "sources proches de la Fifa".

Le journal ne précise pas la nature des investigations ou de la procédure lancée par le FBI mais le dossier figurerait en revanche "à la troisième place" des priorités des enquêteurs américains, affirme la Süddeutsche Zeitung.

Sollicité par l'AFP, le FBI n'a pas souhaité faire de commentaires. La Fifa elle n'avait pas réagi en fin de soirée.

Ce versement controversé de 6,7 millions est au centre des interrogations, notamment de la justice allemande: début novembre, le Parquet de Francfort (ouest) a conduit des perquisitions au siège de la DFB, à Francfort, les enquêteurs visant à établir s'il y a eu fraude fiscale.

La légende du football Franz Beckenbauer, qui présidait le Comité de candidature puis le comité d'organisation du Mondial-2006, a affirmé fin novembre que cette somme de 6,7 millions d'euros était destinée "seulement pour obtenir la subvention de 250 millions d'euros" de la part de la Fifa.

Il avait en revanche dit ignorer le contexte et où est allé véritablement cet argent. "On n'a jamais demandé, c'était peut-être une erreur", avait-il dit déclaré fin novembre, insistant: "On voulait organiser la Coupe du monde. Tout le reste je m'en moquais."

Selon l'ancien patron de la DFB, Wolfgang Niersbach, démissionnaire le 9 novembre, les 6,7 millions d'euros ont été versés à la Fifa en 2002, par l'intermédiaire du patron d'Adidas d'alors Robert Louis-Dreyfus, pour s'assurer une subvention pour l'organisation du Mondial.

Mais selon la presse allemande, le désormais défunt M. Louis-Dreyfus aurait été remboursé en 2005 de manière détournée par la DFB au titre d'une contribution à un programme "culturel" de la Fifa.

Par ailleurs, la Süddeutsche Zeitung de samedi affirme également que le Parquet suisse de Berne, qui enquête également dans ce scandale, va donner suite à une commission rogatoire lancée par le Parquet de Francfort.

AFP

XS
SM
MD
LG