Liens d'accessibilité

Mondial 2018 : le Brésil doit se racheter


Le gardien de but brésilien Julio Cesar repousse un penalty du Chilien Mauricio Pinilla lors du 16e match de la Coupe du Monde 2014 au stade Mineirao à Belo Horizonte le 28 juin, 2014.

Le gardien de but brésilien Julio Cesar repousse un penalty du Chilien Mauricio Pinilla lors du 16e match de la Coupe du Monde 2014 au stade Mineirao à Belo Horizonte le 28 juin, 2014.

Tenu en échec par l'Uruguay, le Brésil doit se racheter au Paraguay lors de la 6e journée des qualifications du Mondial 2018 dans la zone Amérique du Sud, alors que l'Argentine doit confirmer son renouveau contre la Bolivie.

Les Brésiliens et surtout leur sélectionneur Dunga joueront gros après s'être faits éreinter par la presse locale pour leur piteuse prestation face à la Celeste de Suarez et Cavani (2-2). Le sélectionneur des quintuples champions du monde devra notamment régler le cas David Luiz, le défenseur du Paris SG faisant partie des principaux joueurs épinglés.

L'Argentine de Messi (5e) s'est de son côté relancée en prenant sa revanche sur la finale de la Copa America-2015 contre le Chili (2-1). Un faux pas à domicile face aux Boliviens, avant-derniers, serait donc assez incompréhensible.

Il est temps aussi pour la Colombie (7e), quart-de-finaliste de la Coupe du monde 2014, de se ressaisir en recevant l'Equateur, leader surprise. Tout comme le Chili (6e), en difficulté avant de se frotter au Venezuela, la lanterne rouge.

Les Uruguayens, plus proches poursuivants de l'Equateur, sont eux assez sereins avant d'accueillir le Pérou, surtout depuis le retour de Luis Suarez après sa longue suspension pour sa fameuse morsure lors du Mondial au Brésil.

Le programme (en heures GMT):

Mardi

(20h30) Colombie - Equateur

(23h00) Uruguay - Pérou

(23h30) Venezuela - Chili

Argentine - Bolivie

Mercredi

(00h45) Paraguay - Brésil

Avec AFP

XS
SM
MD
LG