Liens d'accessibilité

Monaco-Manchester City : Falcao retrouve Caballero parmi les autres duels


Radamel Falcao de Monaco marque le premier but de son équipe lors du match aller entre Manchester City et Monaco au stade Etihad à Manchester, en Angleterre, 21 février 2017.

Le Tigre Radamel Falcao va recroiser Caballero, qui avait arrêté son penalty, un des duels clefs de Monaco-Manchester City, en 8e de finale retour de Ligue des champions, mercredi soir.

Le penalty de Radamel Falcao arrêté par Willy Caballero a été le tournant du match aller. Le gardien a relancé les espoirs d'un City jusque-là dominé.

Le Colombien s'est en partie racheté en marquant ensuite sur un somptueux lob trompant cette fois Caballero mais, aux points, c'est bien le gardien argentin qui a remporté son duel avec l'attaquant colombien.

Radamel Falcao de Monaco en duel avec le gardien de Manchester City, Willy Caballero, lors du match aller entre Manchester City et Monaco, au stade Etihad de Manchester, en Angleterre, 21 février 2017.

Radamel Falcao de Monaco en duel avec le gardien de Manchester City, Willy Caballero, lors du match aller entre Manchester City et Monaco, au stade Etihad de Manchester, en Angleterre, 21 février 2017.

Un succès important dans la guerre des goals des "Citizens". Car Caballero ne doit sa place qu'aux nombreuses boulettes du gardien N.1 en début de saison, Claudio Bravo. Si Guardiola a confié le poste à l'Argentin depuis janvier, il explique avant chaque match qu'il ne sait pas qui sera dans les buts le lendemain.

Le portier chauve a bien répondu à la pression en n'encaissant qu'un seul but sur les cinq dernières journées de Premier League.

La pression, Falcao ne la craint pas: il le montre dans cette saison Renaissance après deux années dans le trou en Angleterre, à Chelsea puis à Manchester United. Ménagé samedi contre Bordeaux (2-1), il n'est entré en jeu que pour une demi-heure, le temps d'offrir une passe décisive à Kylian Mbappé. Il a pris un coup à la hanche, mais ça ne devrait pas empêcher le Tigre de rugir.

Kamil Glik suspendu, Jemerson et Andrea Raggi devraient se partager la surveillance du buteur de ManCity. Agüero ayant tendance à se décaler sur la droite, le Brésilien devrait plus souvent le retrouver sur sa route.

"Blackenbauer" était suspendu à l'aller et n'a pas pu prendre ses marques, et son binôme polonais va lui manquer mercredi soir, leur complémentarité s'étant affinée cette saison.

L'ex de l'Atletico Mineiro, âgé de 24 ans, arrivé en janvier 2016 en Principauté, va disputer là un des matches les plus importants de sa jeune carrière.

Sergio Agüero, lui, en a joué de plus gros, comme la finale de la dernière Coupe du monde, perdue avec l'Argentine contre l'Allemagne (1-0 a.p.). Son expérience doit lui permettre de rigoler sous cape. Après avoir été laissé de côté par Guardiola en février pour laisser éclore la pépite Jesus, "Kun" prend sa revanche de la plus belle des façons.

Car, depuis la blessure de l'espoir brésilien mi-février, l'Argentin marque. Et beaucoup: six buts en cinq matches, dont un doublé à l'aller contre Monaco. Oubliées les déclarations de Guardiola se refusant à garantir l'avenir au club de son buteur, Agüero se montre à nouveau indispensable. Il était même capitaine contre Stoke lors du dernier match de City (0-0).

L'ailier gauche de City et l'arrière-droit de l'ASM suivent une trajectoire similaire: après avoir éclaté l'an dernier à Schalke 04 et Lille respectivement, ils réussissent pour l'heure la saison de la confirmation dans un club plus grand. Sané a découvert son équipe nationale avec un an d'avance sur Sidibé.

Après un automne morose, l'ailier Leroy Sané carbure à plein régime. Recruté à prix d'or cet été, il a marqué dans six de ses onze derniers matches.

Sa vivacité sur le flanc gauche et sa parfaite entente avec son homologue de l'aile droite Raheem Sterling en font une menace quasi constante pour les défenses adverses.

"Il a encore beaucoup à faire pour devenir un meilleur joueur", a récemment déclaré Guardiola, estimant que le virevoltant Allemand de 21 ans doit maintenant tenir 90 minutes et arrêter de "disparaître de temps en temps".

Une des missions de Djibril Sidibé sera donc de le mettre sous l'éteignoir. Très sérieux aspirant au côté droit de l'équipe de France, l'ex-Lillois doit montrer qu'il peut maîtriser Leroy.

A l'aller, il a souffert, notamment dans la concentration, il a connu des trous d'air coupables. Mais pour remonter deux buts, Monaco aura aussi bien besoin de ses formidables qualités de contre-attaquant.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG