Liens d'accessibilité

Les mille vies de Radamel Falcao et Gonzalo Higuain


Radamel Falcao en duel avec le gardien de Manchester City, Willy Caballero, lors d'un match entre Manchester City et Monaco, au stade Etihad, en Angleterre, le 21 février 2017.

Juventus offre un somptueux duel de vieux buteurs sud-américains, le phénix Radamel Falcao contre Gonzalo Higuain, qui veut faire mentir sa réputation de buteur muet dans les gros matches de Ligue des champions.

Falcao, un retour d'enfer

Malédiction! Sa rupture des ligaments croisés du genou gauche un soir de janvier 2014 a privé Radamel Falcao, alors âgé de 28 ans, de la compétition la plus importante de sa carrière, la Coupe du monde au Brésil, où il devait comme capitaine guider la Colombie.

Ce rêve envolé, le Tigre n'a pas eu la sagesse de se reconstruire tranquillement à Monaco, au sein d'un club qui lui aurait tout donné pour se relever. Il a préféré un prêt à Manchester United, où Louis van Gaal l'a humilié, puis a misé sur Jose Mourinho à Chelsea, mais n'y est devenu qu'un simple joueur de banc.

En juin dernier, il a fallu beaucoup de psychologie aux staffs technique et médical de Monaco pour orchestrer la renaissance du Colombien.

Leonardo Jardim et lui ont beaucoup parlé. Ils ont évoqué l'évolution de son jeu, sa capacité physique, sa volonté. "Mais la chose la plus importante que je lui ai dite, c'est: Profite! Profite du foot, des entraînements, des matches! Comme c'est un grand professionnel, il est revenu à un grand niveau", explique le technicien.

Philippe Kuentz, responsable du secteur médical, lui a également concocté un travail de fond personnalisé, qui a ramené en six mois le joueur à son meilleur niveau.

Aujourd'hui, il est redevenu un leader. Falcao a marqué 28 buts en 38 matches, surtout les buts décisifs, comme sur les trois dernières victoires compliquées en L1 (Angers, Dijon, Lyon). Il a également marqué deux fois contre City à l'aller, et une fois contre Dortmund au retour.

"Il est fondamental pour notre équipe", assure Kamil Glik, et Benjamin Mendy souligne son rôle de "grand frère".

Et puis, à 31 ans, Falcao a appris la leçon. "Peu ont l'opportunité de disputer une demi-finale de Ligue des champions", expliquait-il après la victoire contre Toulouse samedi. Je ne sais pas si j'aurai l'occasion d'en jouer une autre. Alors, je veux profiter à 100%. C'est un rêve. Pourquoi pas passer ?"

Higuain, la malédiction de la C1

La Juventus a payé très cher pour l'avoir (90 millions d'euros), et lui a payé très cher aussi pour être là, subissant les critiques de son ancien président Aurelio De Laurentiis à Naples et la vindicte du stade San Paolo, qui l'a sifflé sans relâche lors de son retour au début du mois d'avril.

Mais s'il a quitté Naples pour la Juve, c'est justement pour atteindre des hauteurs qui lui semblaient inaccessibles avec son précédent club: celles du dernier carré de la Ligue des Champions.

Avec 29 buts en 47 matches toutes compétitions confondues, Higuain a déjà réussi sa première saison turinoise, même s'il restera loin de ses incroyables 36 buts en Serie A de la saison passée (23 pour l'instant). Mais l'équipe joue moins exclusivement pour lui qu'à Naples et le 4-2-3-1 à vocation très offensive bâti par Massimiliano Allegri implique de tous les attaquants de gros efforts et un vrai sens du sacrifice. De ce point de vue aussi, "Pipita" est irréprochable.

En Ligue des Champions en revanche, le bilan est plus moyen, comme depuis le début de sa carrière. A l'image d'Ibrahimovic, Higuain fait partie de ces avant-centres dont la moyenne de buts baisse à mesure que le niveau s'élève en C1. Depuis ses débuts, l'Argentin y a joué 64 matches, pour 16 buts seulement. Cette saison, il a frappé trois fois en neuf matches, mais pas une seule fois depuis le début de la phase à élimination directe...

Son dernier but à ce niveau remonte d'ailleurs à la saison 2012-2013 avec le Real Madrid. Au total, Higuain a disputé 25 matches à élimination directe de C1 pour le désastreux bilan de... deux buts, face au CSKA Moscou et à Galatasaray, pas des cadors.

"J'espère qu'il pourra se débloquer contre Monaco, c'est ce qu'on lui souhaite tous. Il nous a aidés toute l'année et j'espère qu'il va continuer à le faire dès mercredi", a déclaré Paulo Dybala, l'autre attaquant argentin de la Juve, celui qui en ce moment prend la lumière.

Mais à ce niveau, "les buts ne se comptent pas, ils se pèsent", résume l'ancien attaquant de la Juventus et de l'Italie Gianluca Vialli.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG