Liens d'accessibilité

« Mobilisation générale » annoncée dans la république séparatiste de Donetsk


Alexandre Zakharchenko compte lever 100 000 hommes pour lutter contre le gouvernement ukrainien (AP)

Alexandre Zakharchenko compte lever 100 000 hommes pour lutter contre le gouvernement ukrainien (AP)

La mobilisation commencera d’ici à 10 jours et on cherchera avant tout à recruter des volontaires, a fait savoir le dirigeant séparatiste Alexandre Zakharchenko.

Un dirigeant de la république séparatiste de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé la « mobilisation générale ».

Il s’agit de mobiliser 100.000 hommes pour combattre les forces loyalistes ukrainiennes, a fait savoir Alexandre Zakharchenko, qui est cité par l’agence de presse des séparatistes. « L'ennemi » - soit le gouvernement ukrainien pour les séparatistes – renforce ses positions dans la partie sud de la région de Donetsk, « probablement en vue d’une attaque ». Cet appel aux armes est doncnécessaire pour « équilibrer la situation », a-t-il poursuivi.

La mobilisation commencera d’ici à 10 jours et on cherchera avant tout à recruter des volontaires. Ces unités viendront s’ajouter à d’autres fournies par la république auto-proclamée de Luhansk. Ce sont ces forces conjointes qui devraient, espère-t-on, totaliser 100 000 combattants.

En tout, Zakharchenko compte lever cinq brigades d'ici au printemps – une de réservistes, une d’artillerie et trois brigades d'infanterie motorisée. Mais il n’a pas précisé où il se fournira en matériel. Le gouvernement ukrainien et l’Occident accusent la Russie de fournir des armes aussi bien que du personnel aux séparatistes. Ce que Moscou dément.

Entre- temps, la chancelière Angela Merkel a déclaré lundi que l'Allemagne ne fournira pas d’armes à l'Ukraine, le conflit ne pouvant pas être résolu, à son avis, par la force. Washington n’a toujours pas pris de décision à ce sujet.

XS
SM
MD
LG