Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le mystère Shahram Amiri


Shahram Amiri

Shahram Amiri

Pour l’Iran, Shahram Amiri a été enlevé par des agents américains. Faux, répond le porte-parole du département d’Etat, Philip Crowley. « M. Amiri est venu aux Etats-Unis de son propre gré. Il est ici depuis quelques temps ; je ne vous dirai pas depuis quand, mais il a choisi de retourner en Iran. »

Le mystère s’épaissit autour du physicien nucléaire iranien Shahram Amiri, qui s’apprêterait maintenant à regagner l’Iran. Téhéran avait accusé les Etats-Unis de l’avoir enlevé à la Mecque. Les autorités américaines affirment, de leur côté, qu’il est venu aux Etats-Unis de lui-même et qu’il est libre de s’en aller.

Deux choses, au moins, sont sures au sujet d’Amiri, à savoir qu’il a disparu, l’année dernière, durant un pèlerinage à la Mecque, et qu’il a réapparu à la section des intérêts iraniens de l’ambassade du Pakistan à Washington.

Shahram Ami sur Youtube

Shahram Ami sur Youtube

Pour l’Iran, Shahram Amiri a été enlevé par des agents américains. Faux, répond le porte-parole du département d’Etat, Philip Crowley. « M. Amiri est venu aux Etats-Unis de son propre gré. Il est ici depuis quelques temps ; je ne vous dirai pas depuis quand, mais il a choisi de retourner en Iran. »

En fait, M. Amiri devait voyager lundi, à destination de l’Iran, mais n’avait pas été à même de prendre les mesures nécessaires à son voyage, a déclaré la secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

Par contre, l’Iran continue de détenir, contre leur gré, trois jeunes Américains, a dit Mme Clinton en réitérant la demande des Etats-Unis que ceux-ci soient relâchés sur des bases humanitaires. En outre, a-t-elle déclaré, les Etats-Unis sont toujours sans nouvelle d’un agent du FBI qui a disparu en 2007, peu après son arrivée dans une station balnéaire iranienne du Golfe persique.

Pour ce qui est de Shahram Amiri, personne ne dit comment il est arrivé aux Etats-Unis, une confusion renforcée par trois vidéos publiées sur Internet. Dans l’une des vidéos, Amiri, ou bien quelqu’un qui lui ressemble, dit qu’il avait été enlevé. Dans un autre, l’homme dit vivre librement aux Etats-Unis, dans l’Arizona. Dans une troisième vidéo, il dit être en fuite après avoir échappé à ses ravisseurs américains.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton répondant aux questions des journalistes sur Amiri à washington

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton répondant aux questions des journalistes sur Amiri à washington

Selon certains médias, Amiri est un transfuge ayant révélé aux Etats-Unis de précieuses informations sur le programme nucléaire iranien. Toutefois, s’il a fait défection, pourquoi retourne-t-il en Iran, se demandent d’autres. Peut-être que sa famille est menacée en Iran, avancent certains analystes. Peut-être que c’est un faux transfuge envoyé par l’Iran, pensent d’autres.

A ce propos, on se rappelle du cas de Vitaly Yurchenco, agent du KGB, qui avait fait défection à Rome en 1985 pour se mettre au service de la CIA. Quelques mois plus tard, il refaisait surface à Moscou.

Démêler l’écheveau des faits aussi complexes relève de la tache quotidienne des agents secrets, explique Charles Faddis, un ancien agent de la CIA.

« De toute évidence, c’est un défi de taille, n’est-ce pas ? Je veux dire c’est vieux comme le monde, mais c’est le Désert des miroirs, où vous pouvez vous rendre fou en essayant de déterminer ce qui est vrai d’un subterfuge et l’intention derrière tout-cela », a expliqué l’ancien agent secret américain.

La vérité au sujet de Sahram Amiri ne sera peut-être jamais sue, dissimulée derrière le rideau des secrets d’Etat de deux capitales.

XS
SM
MD
LG