Liens d'accessibilité

Europe: un milliard d’euros supplémentaire pour les réfugiés syriens au Moyen Orient


Des migrants arrivant à Botovo en Croatie le 23 septembre 2015. (Photo Reuters)

Des migrants arrivant à Botovo en Croatie le 23 septembre 2015. (Photo Reuters)

Les membres de l'UE ont convenus mercredi de mobiliser cette somme pour les agences de l'ONU, a déclaré le président du Conseil européen Donald Tusk.

Cette enveloppe ira principalement au Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et au Programme alimentaire mondial (PAM), a confirmé M. Tusk à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles sur la crise migratoire.

Le président du Conseil a par ailleurs annoncé que des centres d'accueil et d'enregistrement des migrants en Italie et en Grèce, seront mis en place d'ici fin novembre.

Ces centres, installés dans les pays situés en première ligne face à l'afflux de demandeurs d'asile, doivent permettre d'identifier, d'enregistrer et de prendre les empreintes digitales des migrants arrivants, avec une aide logistique d'agences de l'UE.

Des lieux d'accueil existent déjà en Grèce et en Italie, mais ils doivent répondre à un certain nombre de règles de fonctionnement.

C'est à partir de ces lieux que seront relocalisés des réfugiés vers d'autres Etats membres. C'est aussi à partir de ces endroits que devront être renvoyés vers leurs pays d'origine ceux qui seront considérés comme des migrants illégaux, sans besoin d'une protection internationale.

Avec Afp

XS
SM
MD
LG