Liens d'accessibilité

Nouveaux secours en cours après une journée record en Méditerranée


Un garçon est assis dans une embarcation en bois transportant plus de 700 migrants, vers Sabratha, Libye, le 29 août 2016.

Un garçon est assis dans une embarcation en bois transportant plus de 700 migrants, vers Sabratha, Libye, le 29 août 2016.

Les gardes-côtes italiens coordonnaient mardi de nouvelles opérations de secours au large de la Libye, au lendemain d'une journée record avec environ 6.500 migrants secourus.

"Nous avons plusieurs interventions aujourd'hui, des canots pneumatiques en détresse, mais nous ne sommes pas au niveau des chiffres d'hier", a déclaré à l'AFP un porte-parole des gardes-côtes, qui coordonnent ces opérations depuis Rome.

La journée de lundi a été une des journées les plus chargées avec environ 6.500 migrants secourus au cours d'une quarantaine d'interventions impliquant des navires des gardes-côtes et de la marine italienne, de l'opération européenne anti-passeurs Sophia, de l'agence européenne Frontex ou d'organisations humanitaires.

La plupart de ces migrants étaient mardi en route vers des ports de Sicile, de Sardaigne et du sud de l'Italie.

Dimanche, plus de 1.100 migrants avaient déjà été secourus dans la même zone, selon le bilan des gardes-côtes.

Plus qu'une augmentation du nombre de migrants entreprenant la dangereuse traversée, ce nouvel afflux illustre l'accentuation du phénomène des vagues de départs, qui voient des milliers de personnes prendre la mer lorsque les conditions météorologiques sont les plus favorables.

Le dernier bilan du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) en fin de semaine faisait état d'environ 105.000 arrivées. Avec les opérations de dimanche et lundi, cela devrait monter à plus de 112.500, soit encore en-deçà des 116.000 enregistrés pendant la même période en 2015.

La quasi-totalité de ces migrants viennent d'Afrique de l'Ouest ou de la Corne de l'Afrique.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG