Liens d'accessibilité

Microsoft commence à expédier ses HoloLens aux développeurs extérieurs


Harry Shum, à droite, le vice-président exécutif de Microsoft technologie et recherche explique au président chinois Xi Jinping, à gauche, le fonctionnement d’HoloLens, à Redmond, le 23 septembre 2015. (AP Photo/Ted S. Warren, Pool)

Harry Shum, à droite, le vice-président exécutif de Microsoft technologie et recherche explique au président chinois Xi Jinping, à gauche, le fonctionnement d’HoloLens, à Redmond, le 23 septembre 2015. (AP Photo/Ted S. Warren, Pool)

Le groupe informatique américain Microsoft a commencé à expédier les premières versions de développement de ses lunettes de réalité augmentée HoloLens dont le premier prototype a été dévoilé il y a un an.

"Les expéditions d'HoloLens commencent aujourd'hui", a indiqué Alex Kipman, inventeur chez Microsoft, lors d'une conférence organisée par le groupe à San Francisco.

Ces lunettes font partie des appareils dits de réalité augmentée, qui laissent voir le monde réel mais en l'enrichissant avec des éléments virtuels comme des hologrammes.

Les versions d'HoloLens expédiées par Microsoft, à un prix de 3.000 dollars, visent à permettre de développer des applications pour ce nouveau produit. Elles sont envoyées aux développeurs, mais aussi à des entreprises partenaires.

L'une des premières d'entre elles était la Nasa, qui a déjà un projet pour transporter virtuellement ses scientifiques sur Mars grâce aux HoloLens.

Pamela Davis, doyenne de l'école de médecine de la Case Western Reserve University à Cleveland (Ohio), a pour sa part expliqué mercredi aux développeurs comment les HoloLens pouvaient permettre d'enrichir et d'augmenter l'efficacité des cours de médecine.

Dans une démonstration, des étudiants voyaient apparaître à travers les lunettes un modèle en trois dimensions de l'intérieur du corps humain et du système digestif, ou des hologrammes du visage et de la main d'un professeur leur signalant des détails d'une photographie du cerveau.

La réalité augmentée est un créneau exploré actuellement dans le secteur technologique en parallèle à la réalité virtuelle, qui propose, elle, d'immerger totalement l'utilisateur dans un autre univers.

Une figure de proue de la réalité virtuelle est la société Oculus (filiale de Facebook), qui a commencé pour sa part à livrer lundi, aux consommateurs qui l'avaient pré-commandé, la première version grand public de son casque Rift.

Si Microsoft a surtout fait miroiter jusqu'ici des usages productifs et professionnels pour ses HoloLens, Oculus mise pour sa part pour l'instant essentiellement sur le marché des jeux vidéo. Mais le patron-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a indiqué à plusieurs reprises qu'il y voyait une plateforme aux applications potentielles bien plus larges, pour les communications, le commerce en ligne ou l'éducation par exemple.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG