Liens d'accessibilité

Miami redoute que le Zika fasse fuir les touristes


Juliana Duque, infirmière remet un insecticide et des information sur la protection anti-moustique a une patiente enceinte. Centre médical Borinquen de Miami, 02 Août 2, 2016.

Juliana Duque, infirmière remet un insecticide et des information sur la protection anti-moustique a une patiente enceinte. Centre médical Borinquen de Miami, 02 Août 2, 2016.

Il est encore trop tôt pour dire si l'épidémie de Zika va nuire au secteur du tourisme. Les autorités font en tout cas tout pour éviter la panique.

"A partir du moment où tout le monde prend ses précautions, il n'y a pas besoin de paniquer à propos d'un éventuel effet sur l'économie du tourisme", dit ainsi Ken Russell, conseiller municipal d'une partie de Miami qui inclut la zone touchée par le Zika.

En fait, les médias pourraient bien constituer la principale source d'inquiétude, estime Carolin Lusby, professeur à l'école de management touristique de l'université internationale de Floride.

Elle cite en exemple l'impact qu'Ebola et la grippe porcine ont eu sur le tourisme en d'autres endroits du monde: "Une couverture négative a un effet économique négatif", mais les choses rentrent rapidement dans l'ordre, dit-elle à l'AFP.

"Les gens sont au courant et changent leurs plans de voyage, en raison notamment de l'effet de généralisation et des craintes que cela affecte toute la Floride, ou tout le sud des Etats-Unis", estime-t-elle.

Mais elle note cependant que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas émis de restrictions pour Miami.

Les autorités locales insistent donc sur le fait que la Floride reste "sûre et ouverte aux affaires", comme l'a affirmé le gouverneur Rick Scott.

Le comté de Miami-Dade a pulvérisé des insecticides dans la zone touchée de Wynwood, au sol et par voie aérienne. Des sprays anti-moustiques sont distribués aux visiteurs et une page internet permet aux passants de signaler les endroits où ils voient de l'eau stagnante, propice au développement des moustiques.

Le maire de Miami Tomas Regalado va même jusqu'à affirmer que "Wynwood est, je crois, l'endroit le plus sûr du sud de la Floride puisque la zone a été traitée".

Mais une journaliste de l'AFP a pu constater combien les moustiques restent assoiffés et piquent encore dans ce quartier.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG