Liens d'accessibilité

Messenger s'écrase à la surface de Mercure


La sonde MESSENGER est restée plusieurs années en orbite autour de Mercure (NASA/JHU APL/Carnegie Institution of Washington via AP)

La sonde MESSENGER est restée plusieurs années en orbite autour de Mercure (NASA/JHU APL/Carnegie Institution of Washington via AP)

La sonde, qui avait rempli sa mission, était à court de carburant, comme prévu par l'agence spatiale américaine, la NASA.

Le tout premier vaisseau spatial placé en orbite autour de Mercure, s’est écrasé à la surface de cette planète, la plus proche de notre Soleil. Cette sonde de l'agence spatiale américaine, la NASA, connue par son acronyme, MESSENGER, était à court de carburant, comme prévu. Elle avait été lancée en août 2004, avec pour mission d’étudier la composition chimique, la géologie et le champ magnétique de Mercure, la plus petite planète du système solaire.

MESSENGER s’est placée en orbite en 2011, après un long périple rendu d’autant plus difficile en raison des radiations intenses et de la chaleur dégagées par le Soleil, tout proche. Sa mission devait durer un an, mais a été renouvelée à plusieurs reprises. Le centre de contrôle du Laboratoire de physique appliqué (APL) y a mis fin en avril.

Parmi les données scientifiques recueillies par MESSENGER : la découverte d'eau gelée dans des cratères profonds restant dans l'ombre en permanence, ainsi qu’une mystérieuse matière sombre qui pourrait consister de composés organiques.

Lors de son dernier mois en orbite, MESSENGER a renvoyé à la NASA les meilleures images à haute résolution jamais prise de la surface de Mercure, monde figé qui n’est pas sans rappeler la Lune.

XS
SM
MD
LG