Liens d'accessibilité

Mende: le conflit en Centrafrique, une menace à la sécurité de la région


Kinshasa est impatient d'aider à rétablir la stabilité en Centrafrique, a fait valoir Lambert Mende

Kinshasa est impatient d'aider à rétablir la stabilité en Centrafrique, a fait valoir Lambert Mende

Le conflit en République centrafricaine (RCA) pourrait menacer la sécurité de toute la région, a estimé mercredi le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende. Des milliers de Centrafricains fuyant le conflit dans leur pays ont traversé la frontière avec la République démocratique du (RDC), a souligné le ministre de l'Information, en ajoutant que le gouvernement de Kinshasa œuvre avec les états membres de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC ) pour aider la RCA à stabiliser la situation.

« Ce conflit nous préoccupe davantage parce que nous partageons 1.600 kilomètres de frontière avec la République centrafricaine » a dit M. Mende à la Voix de l’Amérique (VOA). « Donc, tout ce qui peut arriver dans ce pays, peut affecter notre sécurité », a-t-il ajouté dans une interview avec Peter Clottey. « C'est pourquoi nous sommes impatients d’aider à stabiliser la situation là-bas ».

La RDC a envoyé un bataillon de soldats et une unité de policiers en civil en Centrafrique, a poursuivi M. Mende, l’avantage étant que la plupart de ces militaires parlent les langues locales. Ce qui leur permet de raisonner plus facilement avec les factions rivales, a fait valoir le ministre. « Parce que nous partageons leur culture, nous partageons leurs langues, donc c’est très facile pour nous d'essayer d'aider quand le moment de négocier arrive », a déclaré M. Mende.

Il s’exprimait après qu’Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ait averti mercredi que le conflit en RCA pourrait déstabiliser la région et menacer la sécurité mondiale.
XS
SM
MD
LG