Liens d'accessibilité

Menaces d'attentat à Bruxelles au Nouvel An: 6 nouvelles personnes interpellées et entendues


Les militaries Belges patrouillent a Molenbeek, a Brussels, Belgique, nov. 22, 2015. REUTERS/Youssef Boudlal - RTX1VA9T

Les militaries Belges patrouillent a Molenbeek, a Brussels, Belgique, nov. 22, 2015. REUTERS/Youssef Boudlal - RTX1VA9T

Six nouvelles personnes ont été interpellées jeudi et étaient entendues dans le cadre de l'enquête sur des menaces d'attentats à Bruxelles pendant les fêtes de fin d'année, a annoncé le parquet fédéral belge

"Six personnes ont été interpellées et emmenées pour audition", selon un communiqué, qui précise que sept perquisitions en lien avec l'affaire ont eu lieu jeudi matin dans différents quartiers de Bruxelles et de son agglomération.

Les deux hommes déjà inculpés depuis mardi dans ce dossier ont vu leur détention provisoire maintenue.

Le premier, Saïd S, un Belge de 30 ans, est accusé de "menaces d'attentat, de participation aux activités d'un groupe terroriste en qualité de dirigeant et de recrutement en vue de commettre des infractions terroristes, comme auteur ou co-auteur".

Le second, Mohammed K., âgé de 27 ans, est inculpé des chefs de "menaces d'attentat et de participation aux activité d'un groupe terroriste, comme auteur ou co-auteur".

Selon une source proche du dossier interrogée mercredi, les enquêteurs ont dans le viseur un groupe de motards, les "Kamikaze Riders".

Le magistrat instructeur doit décider "dans la journée de décerner ou non un mandat d'arrêt" à l'encontre des six personnes interpellées, a précisé le parquet.

Les perquisitions ont eu lieu à Molenbeek et Laeken, deux communes de Bruxelles ainsi qu'à Anderlecht et Leuuw-Saint-Pierre, au sud-ouest de la capitale.

"Les objets saisis lors des perquisitions, notamment du matériel informatique et des téléphones, sont en cours d'analyse", a indiqué le parquet, ajoutant que du matériel d'airsoft, un sport qui utilise de reproductions d'armes à feu et qui se joue en treillis militaire, a aussi été retrouvé.

Mardi, le parquet avait évoqué des menaces "sérieuse" d'attentat au moment de l'annonce de l'inculption des deux hommes, qui viseraient "des lieux emblématiques de Bruxelles".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG