Liens d'accessibilité

Plus de 730 migrants secourus en 24h en mer Méditerranée


Des migrants mangent un repas chaud après avoir été secouru par le bateau 'Aquarius' le 25 juin 2016

Plus de 730 migrants ont été secourus en 24 heures entre samedi et dimanche au large de la Libye, mais trop tard pour deux femmes mortes d'hypothermie après seulement quelques heures en mer, ont annoncé les gardes-côtes italiens et des ONG.

Les opérations de secours ont eu lieu auprès de cinq gros canots pneumatiques et de cinq toutes petites embarcations en bois ou pneumatiques, entre samedi matin et dimanche matin, dont plusieurs en pleine nuit.

Samedi, les équipes de l'Aquarius, navire de secours affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), ont dû secourir des migrants tombés à l'eau mais malgré plusieurs cas d'hypothermie, tous ont eu la vie sauve.

Dans la nuit en revanche, ces mêmes équipes n'ont rien pu faire pour deux femmes retrouvées inanimées dans un autre gros canot qui prenait l'eau, en partie dégonflé.

"Deux femmes sont mortes d'hypothermie malgré les efforts colossaux de l'équipe. Nous avons le coeur brisé, encore une fois", a annoncé MSF sur Twitter.

Parti dans la soirée, le canot a été secouru vers 4H00 du matin, et même si les températures restent clémentes dans la journée au large de la Libye, les deux femmes n'ont pas survécu à quelques heures trempées dans le froid de la nuit.

Parmi les migrants secourus samedi figurent plusieurs familles syriennes d'Alep, voyageant avec de tout jeunes enfants.

Migrants et secouristes, tous épuisés, faisaient route dimanche vers l'Italie, qui selon les autorités en fin de semaine a déjà vu débarquer sur ses côtes plus de 173.000 migrants cette année, soit déjà 12% de plus qu'en 2015 et 1% de plus que le record de 170.000 arrivées enregistré en 2014.

L'augmentation des risques avec les mauvaises conditions climatiques ont toujours ralenti les départs entre novembre et le printemps, mais le rythme reste soutenu cette année, alors que les navires de secours se raréfient.

Selon l'ONU, au moins 4.700 personnes sont mortes ou disparues cette année en tentant la traversée.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG