Liens d'accessibilité

En Méditerranée, dix femmes meurent dans un canot de migrants en perdition


Migrants en Méditerranée secourus par Médecins sans frontières le 23 juin 2016.

Migrants en Méditerranée secourus par Médecins sans frontières le 23 juin 2016.

Les gardes-côtes italiens ont annoncé jeudi avoir secouru 107 personnes et récupéré les cadavres de 10 femmes à bord d'un canot pneumatique en train de couler au large de la Libye.

L'alerte a été donnée en début de matinée par un migrant via un téléphone satellitaire à une vingtaine de milles des côtes libyennes (37 kilomètres environ), a expliqué à l'AFP un porte-parole des gardes-côtes italiens qui coordonnent l'ensemble des secours dans cette zone.

Le "Diciotti", un imposant navire des gardes-côtes qui patrouillait dans la zone, a été envoyé sur place et a trouvé le canot surchargé qui prenait l'eau dans une mer formée, avec des creux de 2 mètres et un vent de 30 noeuds...

Les gardes-côtes ont réussi à secourir deux enfants, 34 femmes et 71 hommes, mais ont ensuite retrouvé les cadavres de 10 femmes dans le canot.

Dans ces embarcations de fortune, les passeurs peuvent entasser jusqu'à 140 personnes mais les survivants n'ont pas signalé de disparus.

Peu après, le "Diciotti" a secouru 116 migrants de plus à bord d'un autre canot pneumatique.

Ces deux opérations de secours, les seules signalées dans la matinée, ont eu lieu après une semaine de temps calme qui a permis le départ de nombreuses embarcations. Depuis le 23 juin, les gardes-côtes italiens ont recensé plus de 13.700 personnes secourues.

Cette année, plus de 64.000 migrants, quasiment tous originaires d'Afrique subsaharienne, sont arrivés en Italie, selon le décompte du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), qui ne prend pas encore en compte une bonne partie des migrants secourus ces derniers jours.

Le voyage a aussi coûté la vie à au moins 2.886 personnes cette année, pour la plupart mortes ou portées disparues en Méditerranée centrale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG