Liens d'accessibilité

Méditerranée : au moins 40 corps découverts dans une embarcation au large de la Libye


Des migrants secourus par la Croix rouge au port de Messina en Sicile, Italie, 24 aout 2015.

Des migrants secourus par la Croix rouge au port de Messina en Sicile, Italie, 24 aout 2015.

Ces cadavres ont été trouvés par les garde-côtes italiens qui affirment avoir secouru au moins 1.900 naufragés mercredi.

Le porte-parole des garde-côtes suédois, Nattias Lindholm, indique que 439 personnes qui tentaient la traversée à bord d'une barque en bois ont pu être sauvées par le navire Poseidon de son unité.

Près de 40 cadavres ont été trouvés dans l’embarcation en bois, selon M. Lindholm.

Les victimes pourraient être mortes asphyxiées dans la cale par les émanations de gaz du moteur du petit bateau.

Selon les gardes-côtes italiens interrogés par l'AFP, le nombre de corps retrouvés sur ce bateau pourrait être supérieur à quarante et atteindrait la cinquantaine.

Par ailleurs, deux vedettes des gardes-côtes ont découvert trois femmes décédées à bord d'un canot pneumatiques, dont les 120 autres passagers ont été secourus.

Le navire militaire italien Fiorello a découvert un autre cadavre à bord d'un troisième canot.

Au total, quelque 1.900 immigrés ont déjà été sauvés en mer dans plusieurs opérations dans le canal de Sicile au cours de la seule matinée de mercredi, mais des opérations seraient toujours en cours.

Le Poséidon était engagé dans les opérations de secours avec des navires italiens ou affrétés par Médecins sans frontières et l'organisation maltaise Moas.

Ce n'est pas la première fois que des cadavres sont retrouvés à bord de bateaux, morts d'épuisement ou asphyxiés. Le 15 août, la marine italienne avait découvert les cadavres de 49 migrants, morts asphyxiés dans la cale d'une barque de 13 mètres, où ils avaient été maintenus par les passeurs à coups de pieds et de poings.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG