Liens d'accessibilité

Mauritanie : les militants anti-esclavagistes libérés


Des bateaux en Mauritanienne

Des bateaux en Mauritanienne

Interpelés la veille, lors d’une manifestation exigeant la relaxation de leurs responsables emprisonnés, les 23 membres de l'ONG Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) ont été remis en liberté.

La police a dispersé, jeudi, à coup de grenades lacrymogènes une manifestation de l’IRA. Vingt-trois membres ont été arrêtés. Six cas de blessés ont été enregistrés.

L’IRA confirme dans un communiqué que les détenus ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Les manifestants que l’ONG estime à plus d’une centaine réclamaient jeudi la libération du chef de cette ONG, Biram Ould Dah Ould Abeid, et d'un de ses collaborateurs.

Biram Ould Dah Ould Abeid fut candidat à la présidentielle de juin 2014 face au président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été réélu.

M. Ould Abeid et deux autres responsables anti-esclavagistes ont été condamnés le 15 janvier à deux ans de prison ferme et emprisonnés ensuite à Aleg (centre-ouest) pour "appartenance à une organisation non autorisée, manifestations et incitation à la révolte".

L'un des trois condamnés, Djiby Sow, président de Kawtal Ngam Yellitaare, une association qui lutte pour les droits civiques et culturels, a récemment été remis en liberté provisoire pour raisons de santé après avoir été transféré à Nouakchott.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG