Liens d'accessibilité

Mauritanie : la police disperse une manifestation de militants anti-esclavagistes


Manifestation contre l'esclavage à Nouakchott le 26 mai 2012.

Manifestation contre l'esclavage à Nouakchott le 26 mai 2012.

La police a dispersé lundi à Nouakchott une manifestation de militants anti-esclavagistes qui protestaient contre de récentes arrestations dans leurs rangs.

Des policiers ont fait usage de bombes lacrymogènes et de matraques pour disperser le rassemblement de militants de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), une ONG anti-esclavagiste.

Ces militants réclamaient la libération d'une quinzaine de leurs camarades appréhendés sur plusieurs jours en lien avec des heurts le 29 juin dans un bidonville à Ksar (ouest de Nouakchott).

Les forces de l'ordre ont poursuiviles manifestants à travers les rues autour du marché central de Nouakchott. Au moins sept membres de l'ONG anti-esclavagiste ont été interpellés et placés lundi dans différents commissariats de police de Nouakchott, selon des sources dans cette ONG et la presse locale.

La police n'a pas fait de déclaration.

Les militants arrêtés les jours précédents étaient en instance d'être présentés au parquet, a-t-on indiqué, sans plus de détails.

Parmi eux, figurent le vice-président de l'IRA Amadou Tidjane Diop, le responsable d'une des sections à Nouakchott Abdellahi Matalla Saleck et un de ses porte-parole Hamady Ould Lehbouss.

Les arrestations ont été effectuées, selon les autorités, en lien avec des heurts ayant éclaté le 29 juin lors d'une opération de déplacement des habitants d'un bidonville. Ces derniers qui occupaient un domaine privé ont été déplacés vers des parcelles de terrain offertes par l'Etat.

Le gouvernement avait accusé l'IRA de fomenter une émeute ayant visé les forces de l'ordre dont une dizaine d'agents ont été blessés par les manifestants en colère.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG