Liens d'accessibilité

Accord mettant fin au conflit social dans une importante mine d'or en Mauritanie


Le président de la Mauritanie, Mohamed Ould A bdel Aziz, à Paris, en France, le 20 novembre 2012.

Le président de la Mauritanie, Mohamed Ould A bdel Aziz, à Paris, en France, le 20 novembre 2012.

La société canadienne Kinross, qui exploite l'importante mine d'or de Tasiast, en Mauritanie, est parvenue à un accord avec ses employés, mettant un terme à un conflit qui avait perturbé l'activité pendant plusieurs mois, a-t-on appris lundi auprès des deux parties.

Tasiast Mauritanie Limited S.A. (TMLSA), la filiale de Kinross avait suspendu la production de la mine en juin, à la suite de mesures prises par le ministère du Travail à l'encontre du personnel expatrié n'ayant pas de "permis de travail valide", une semaine après la fin d'une grève de 18 jours des employés pour des revendications sociales.

Le travail dans la mine - située à 250 km au nord de Nouakchott - a repris en août à la suite d'un accord entre l'entreprise et le gouvernement et le conflit social a été réglé par un accord conclu dimanche, selon l'entreprise et des délégués syndicaux.

"Nous sommes contents de cet accord qui a été signé hier dimanche par les deux parties et selon les délégués avec lesquels nous sommes en contact, la nouvelle convention intègre tous les avantages faisant l’objet de procès-verbaux signés auparavant avec Tasiast", a déclaré à l'AFP Mohamed Abdallahi, secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM).

Parmi les avantages figurent un rappel immédiat de six mois de salaire, le paiement du 13e mois, la prise en charge de l'impôt sur les traitements et salaires (ITS) à 75% et de l'assurance-maladie à 100%, ainsi qu'une "prime de présence" d'un mois de salaire pour assiduité au travail, a précisé à l'AFP un des délégués, Bounenna Ould Sidi.

Dans un communiqué, TMLSA a annoncé "avoir conclu un accord avec les délégués du personnel pour une nouvelle convention collective d'établissement régissant les conditions de travail à la mine".

La nouvelle convention de trois ans fournit "un nouveau système de bonus qui est mieux aligné avec la situation financière de la mine pour assurer la viabilité économique à long terme de Tasiast", selon la société.

Tasiast, exploitée depuis 2010 par Kinross, est l'une des principales mines d'or en Afrique de l'Ouest avec des réserves prouvées et probables de quelque 260 tonnes.

Le groupe Kinross a annoncé en juillet une nouvelle perte nette au deuxième trimestre, de 25 millions de dollars américains (environ 22 M EUR), malgré un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, gagnant 16% en un an, à 876,4 millions de dollars (781 M EUR).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG