Liens d'accessibilité

Mauritanie : trois islamistes condamnés à mort


Ils avaient revendiqué fièrement leur appartenance au groupe Al Kaida dans le Magreb Islamique et reconnu avoir subi un entrainement dans des camps de ce groupe islamiste en Algérie.

Trois islamistes mauritaniens ont été condamnés à la peine capitale à Noaukchott. Sidi Ould Sidna 22 ans, Maarouf Ould Hayba 28 ans et Mohamed Ould Chabanou 29 ans ont été reconnu coupable du meurtre de quatre touristes français le 24 décembre en 2007 à Aleg dans le Sud-est de la Mauritanie. A l’ouverture du procès, dimanche, les accusés avaient plaidé non coupable.

Cependant ils avaient revendiqué fièrement leur appartenance au groupe Al-Qaida dans le Maghreb islamique et reconnu avoir subi un entrainement dans des camps de ce groupe islamiste en Algérie. Au total douze mauritaniens sont jugés pour l’assassinat des quatre Français. Yaghoub Ould Ahmed, procureur de la Cour à Nouakchott a requis 12 ans de prison pour six d’entre eux, dont deux Mauritaniens qui sont toujours en cavale et qui ont été jugés par contumace.

En rapport à la lutte contre Al-Qaida dans le Magreb Islamique, le Centre africain d’études et de recherches sur le terrorisme, basé à Alger, a organisé à Dakar au Sénégal un séminaire pour sensibiliser les pays de l’Afrique de l’Ouest sur la connexion entre le trafic de drogue et le terrorisme et tous les dangers que cela représente pour la sécurité dans la région sahélo-saharienne. Le bureau des nations unies chargé de la lutte contre le crime et le trafic de drogue avait déjà indiqué que la Guinée Bissau était une plaque tournante du trafic de drogue quelle relation donc avec que le groupe Al Qaida dans le Magreb Islamique (AQMI) qui opère plutôt dans la bande de Sahara allant de la Mauritanie au Tchad.

XS
SM
MD
LG