Liens d'accessibilité

Mauritanie : l’armée déjoue une tentative d’attentat contre le président Abdel Aziz


Le désert mauritanien, zone d'opération d'AQMI

Plusieurs soldats ont été blessés par les débris projetés par l’explosion. AQMI, qui a revendiqué cette tentative, a affirmé par l’intermédiaire de l’agence en ligne ANI, qu'elle visait à assassiner le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

L'armée mauritanienne a déjoué une tentative d'attentat contre le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Des soldats ont fait sauter un véhicule piégé à quelques kilomètres au sud de Nouakchott, en tuant les deux occupants. Plusieurs soldats ont été blessés par les débris projetés par l’explosion.

AQMI, qui a revendiqué cette tentative, a affirmé, par l’intermédiaire de l’agence en ligne ANI, qu'elle visait à assassiner le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le véhicule visé était l’un des trois recherchés depuis le week-end par l'armée mauritanienne, qui était en état d'alerte.

« Les forces de sécurité de la zone améliorent leurs capacités de jour en jour, cela, bien sûr, avec l’aide de pays amis », a expliqué Alain Rodier, directeur de recherche sur les questions de terrorisme et de criminalité au Centre français de recherche sur le renseignement, dans une interview accordée à Nathalie Barge.

Le professeur Mohammed Ahmed El Hadj Sidi de l’université de Nouakchott n'est pas ce cet avis.« Si des éléments terroristes peuvent être remarqués à 1200 km de Nouakchott, et qu’ils soient recherchés depuis la semaine passée, que finalement ils soient découverts à Nouakchott, ce sont là des signes particulièrement graves de l’inquiétude sur la sécurité », a-t-il expliqué dans une interview accordée à Nicolas Pinault.

XS
SM
MD
LG