Liens d'accessibilité

Mauritanie : l’armée déjoue une tentative d’attentat contre le président Abdel Aziz


Le désert mauritanien, zone d'opération d'AQMI

Le désert mauritanien, zone d'opération d'AQMI

Plusieurs soldats ont été blessés par les débris projetés par l’explosion. AQMI, qui a revendiqué cette tentative, a affirmé par l’intermédiaire de l’agence en ligne ANI, qu'elle visait à assassiner le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

L'armée mauritanienne a déjoué une tentative d'attentat contre le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a été revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Des soldats ont fait sauter un véhicule piégé à quelques kilomètres au sud de Nouakchott, en tuant les deux occupants. Plusieurs soldats ont été blessés par les débris projetés par l’explosion.

AQMI, qui a revendiqué cette tentative, a affirmé, par l’intermédiaire de l’agence en ligne ANI, qu'elle visait à assassiner le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le véhicule visé était l’un des trois recherchés depuis le week-end par l'armée mauritanienne, qui était en état d'alerte.

« Les forces de sécurité de la zone améliorent leurs capacités de jour en jour, cela, bien sûr, avec l’aide de pays amis », a expliqué Alain Rodier, directeur de recherche sur les questions de terrorisme et de criminalité au Centre français de recherche sur le renseignement, dans une interview accordée à Nathalie Barge.

Le professeur Mohammed Ahmed El Hadj Sidi de l’université de Nouakchott n'est pas ce cet avis.« Si des éléments terroristes peuvent être remarqués à 1200 km de Nouakchott, et qu’ils soient recherchés depuis la semaine passée, que finalement ils soient découverts à Nouakchott, ce sont là des signes particulièrement graves de l’inquiétude sur la sécurité », a-t-il expliqué dans une interview accordée à Nicolas Pinault.

XS
SM
MD
LG