Liens d'accessibilité

Mauritanie : l’opposition demande des explications sur les opérations militaires au Mali


Une façade de l'ambassade de France au Mali attaquée par Aqmi en janvier 2011

Une façade de l'ambassade de France au Mali attaquée par Aqmi en janvier 2011

Ces partis dénoncent ce qu’ils appellent l’entêtement du pouvoir à mener une guerre non-déclarée hors des frontières du pays sans demander l’avis du Parlement comme l’exige la constitution mauritanienne.

L’opposition mauritanienne ne ménage pas ses critiques contre la façon dont le gouvernement de Nouakchott est en train de mener des opérations en territoire malien, dans le but de venir à about du groupe al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI).

Dans une entrevue sur le service francophone de la Voix de l’Amérique, le porte-parole de la Coordination de l’opposition démocratique, Idoumou Ould Mohamed Lemine, précise que les critiques de l’opposition ne visent pas les attaques sur le camp de l’AQMI ni la lutte contre le terrorisme qui, dit-il, est un phénomène dangereux. Toutes les nations doivent se mobiliser pour préserver la paix et la sécurité dans le monde, a-t-il ajouté.

Si la COD prend cette position aujourd’hui, c’est, selon M. Lémine, “à cause de l’entêtement du pouvoir à mener une guerre non-déclarée hors des frontières du pays sans demander l’avis du Parlement comme l’exige la constitution mauritanienne”.

“Pourquoi les soldats mauritaniens doivent aller risquer leur vie au Mali, en lieu et place des soldats maliens ?” se demande le porte-parole. Il dit ne pas être au courant de la réaction du gouvernement de Nouakchott au moment d’accorder cette interview à la VOA. Cliquez sur le lecteur ci-dessous pour en écouter un extrait.

XS
SM
MD
LG