Liens d'accessibilité

Matata Ponyo à la VOA : "le gouvernement congolais veut éradiquer les groupes rebelles"


Augustin Matata Ponyo Mapon, Premier ministre congolais, Kinshasa, Avril 2012

Augustin Matata Ponyo Mapon, Premier ministre congolais, Kinshasa, Avril 2012

Première interview accordée par le nouveau premier ministre congolais depuis que son gouvernement a été investi par l'Assemblée Nationale. Augustin Matata Ponyo rappelle les priorités de son gouvernement, notamment la paix dans l'est de la RDC.

Votre gouvernement a été investi le 9 mai dernier, vous avez promis d'améliorer les conditions de vie des Congolais, comment comptez-vous vous y prendre ?

Augustin Matata Ponyo : "Le programme du gouvernement vise à améliorer les conditions dans les secteurs de la santé, de l’éducation, les infrastructures et l’agriculture. Nous y parviendrons par un programme d’action qui améliorera la vie des Congolais."

Vous avez parlé d'un salaire minimum. Quand souhaitez-vous le revaloriser et pour quel montant ?

Augustin Matata Ponyo : "Il n’est peut-être pas indiqué de donner un délai précis parce que l’amélioration du SMIC tiendra compte de l’évolution de la mobilisation effective des ressources de la RDC. Aujourd’hui, la RDC a une stabilité du franc congolais qui sort de l’ordinaire. Lorsque j’ai pris mes fonctions le 19 février 2010 au ministère des finances, le taux de change par rapport au dollar était de 924 francs congolais. Lorsque j’ai fait la remise des reprises récemment, ce chiffre était de 923. Cela constitue un élément clé de notre politique."

Certains vous accusent de vouloir mener une politique d’austérité en RDC. Quelle est votre réponse ?

Augustin Matata Ponyo : "Qu’on me montre un seul pays au monde qui s’est développe sans la rigueur, sans la discipline, sans l’austérité. La discipline fait partie de la vie. Je l’ai fait au ministère des finances. On a récolté la stabilité, le paiement régulier des salaires et le financement de projets. Je pense donc qu’on peut le faire à la Primature."

Comment expliquez ce paradoxe, la RDC est un pays riche en ressources mais ses habitants sont pauvres ?

Augustin Matata Ponyo : "C’est un problème de gestion. Le programme que nous avons mis en œuvre, sous l’impulsion du chef de l’Etat, vise à mettre fin à certaines pratiques, notamment celle liées a la corruption et à la fraude."

Que comptez-vous faire concernant la sécurité dans l’est de la RDC ?

Augustin Matata Ponyo : "L’ensemble du gouvernement y travaille au quotidien. Cela veut dire qu’il y a des stratégies qui sont mises en œuvre pour que la paix revienne le plus tôt possible. Les populations doivent être sécurisées. Nous comptons éradiquer les groupes rebelles dans l’est."

Retrouvez ici l’intégralité de l’entretien avec Nicolas Pinault

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG