Liens d'accessibilité

Maroc : la monarchie promet des réformes constitutionnelles


Manifestation pro-réforme à Casablanca, le 24 avril 2011

Manifestation pro-réforme à Casablanca, le 24 avril 2011

Les nouvelles propositions de réforme sont le fruit d’une commission spéciale nommée par le roi Mohammed au mois de mars et elles interviennent après des mois de manifestations où le peuple a réclamé des changements démocratiques dans le pays.

Au Maroc, le roi Mohammed VI a promis vendredi des réformes qui vont limiter ses pouvoirs politiques et religieux. Ces réformes entreront dans le cadre d’une série de changements dans la Constitution du pays.

L’annonce a été faite dans un discours télévisé où le souverain chérifien a fait savoir que les Marocains pourront voter le mois prochain dans un referendum sur les changements proposés. La nouvelle charte renforcera le poste de Premier Ministre et le rôle du Parlement.

Des policiers arrêtant un manifestant à Casablanca en mars 2011

Des policiers arrêtant un manifestant à Casablanca en mars 2011

La nouvelle intervient après des mois de manifestations à travers le pays, où le peuple a réclamé des réformes démocratiques. Ces manifestations sont inspirées des soulèvements populaires que connaît le monde arabe depuis le début de l’année 2011. Parmi les revendications des Marocains qui ont protesté ces derniers mois : l’affirmation et le respect de leurs droits civiques ainsi qu’une fin à la corruption qui sévit dans le royaume.

Les nouvelles propositions de réforme sont le fruit d’une commission spéciale nommée par le roi Mohammed au mois de mars.

XS
SM
MD
LG