Liens d'accessibilité

Marine Le Pen va rendre visite aux forces françaises au Tchad


La candidate du Front national Marine Le Pen parle à ses militants lors de sa campagne électorale à Lyon, France, le 5 février 2017

La candidate du Front national Marine Le Pen parle à ses militants lors de sa campagne électorale à Lyon, France, le 5 février 2017

La candidate d'extrême droite à l'élection présidentielle française Marine Le Pen rendra visite aux soldats de la force française Barkhane au Tchad en milieu de semaine prochaine, selon des sources concordantes.

La présidente du Front National rencontrera les militaires français mercredi 22 mars au QG de la force à N'Djamena, la capitale tchadienne, a indiqué à l'AFP la porte-parole du ministère de la Défense, Valérie Lecasble.

Une source au Front national a précisé de son côté à l'AFP que la visite aurait lieu "mardi 21 et mercredi 22".

L'armée française est en première ligne dans la lutte contre le terrorisme - un des défis majeurs qui attendent le prochain président français - sur les théâtres extérieurs, du Sahel au Moyen-Orient, comme en France avec l'opération Sentinelle.

Au total, plus de 30.000 soldats sont engagés au quotidien, dont 4.000 dans l'opération Barkhane qui mène des opérations antiterroristes sur cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso), précise l'état-major.

"Tous les candidats qui en font la demande peuvent se rendre sur les théâtres d'opérations", a-t-on expliqué dans l'entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

En décembre, le candidat conservateur à la présidentielle française François Fillon s'était ainsi rendu à Gao au Mali et à Niamey au Niger auprès de la force Barkhane. Le centriste Emmanuel Macron avait pour sa part effectué en janvier une visite dans une base de Jordanie d'où décollent les Rafale français pour aller frapper le groupe Etat islamique (EI) en Irak et Syrie.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG