Liens d'accessibilité

Marche contre Boko Haram à Yaoundé


Des manifestants dans Yaoundé (VOA/Moki Edwin Kindzeka)

Des manifestants dans Yaoundé (VOA/Moki Edwin Kindzeka)

À Yaoundé, plusieurs milliers de personnes, dont des ministres, ont manifesté ce samedi contre les exactions perpétrées dans l'extrême-nord du pays par Boko Haram

Encadrés par la police et la gendarmerie, les manifestants ont marché au centre de la capitale camerounaise avant de terminer leurs parcours au carrefour de la primature.

150 000 personnes sont considérées comme déplacées internes au Nigeria. 200.000 autres ont fui le pays pour échapper aux djihadistes et se retrouvent refugiées dans les pays voisins comme le Niger, le Tchad ou le Cameroun.

"Entre 10.000 et 15.000 personnes ont participé à cette marche. C'est une réussite", a affirmé à l'AFP Eric Benjamin Lamère, journaliste, membre du Collectif "unis pour le Cameroun", à l'origine de cette initiative soutenue par le régime du président Paul Biya.

Plusieurs ministres dont ceux de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo'o, de la Communication, Issa Tchiroma Bakara, du Travail, Grégoire Owona, et des hommes politiques, se trouvaient en tête de la marche.

L'ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon, a également pris part à la manifestation.

"Cette marche est une manifestation de solidarité avec les populations de l'extrême-nord et de soutien aux soldats" camerounais mobilisés contre Boko Haram, a-t-il ajouté.

Depuis plusieurs mois, le groupe multiplie des attaques parfois sanglantes dans l'extrême-nord du Cameroun voisin de ses bastions du nord-est du Nigeria.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG