Liens d'accessibilité

Marathon de Londres : doublé kényan avec Wanjiru et Bekele

  • VOA Afrique

Le Kényan Daniel Wanjiru lors de la course Action Image via Reuters lors du marathon de Londres, le 23 avril 2017.

Le Kényan Daniel Wanjiru a devancé de neuf secondes le favori éthiopien Kenenisa Bekele pour remporter le marathon de Londres, dimanche après que sa compatriote Mary Keitani s'est montrée la plus rapide chez les femmes.

Wanjiru a franchi la ligne d'arrivée après 2 h 05 min 48 sec de course. Bekele et le Kényan Bedan Karoki complètent le podium.

Vainqueur du marathon d'Amsterdam en octobre 2016, l'athlète âgé de 24 ans a signé la plus grande performance de sa carrière devant une concurrence pourtant redoutable, entre la légende Bekele, le champion du monde en titre érythréen Ghirmay Ghebreslassie et le vice-champion olympique éthiopien Feyisa Lilesa.

Manquait à l'appel le vainqueur de l'édition 2016 (2 h 03 min 05 sec, record de l'épreuve) et champion olympique en titre, l'Ethiopien Eliud Kipchoge, occupé par le projet de son équipementier pour courir la distance mythique (42,195 km) en moins de deux heures sur l'autodrome de Monza (Italie) début mai.

Bekele, dont l'entraînement a été interrompu trois semaines avant le marathon en raison d'une maladie, a subi un coup de moins bien à mi-course. Il a bien tenté de revenir dans les 12 derniers kilomètres, mais c'était pour finalement échouer à neuf secondes du vainqueur.

Wanjiru a étendu son avance à 2 km de l'arrivée, au point de franchir la ligne d'arrivée sans pression devant le palais de Buckingham - quelques secondes avant de prendre Bekele dans ses bras.

Chez les femmes, la Kényane Mary Keitani a réalisé le deuxième meilleur chrono de l'histoire, en 2 h 17 min 01 sec. L'athlète de 35 ans remporte ainsi son troisième trophée dans l'épreuve londonienne.

Elle a devancé de 55 secondes l'Ethiopienne Tirunesh Dibaba, double championne olympique du 10.000 m.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG