Liens d'accessibilité

Manifestations à deux jours de la réunion sur le climat à l'ONU


La marche populaire contre le réchauffement climatique à New York dimanche 21 septembre 2014 (AP)

La marche populaire contre le réchauffement climatique à New York dimanche 21 septembre 2014 (AP)

Des centaines de milliers de personnes ont défilé à New York et ailleurs dans le monde dimanche pour exiger la prise de mesures contre le réchauffement climatique, lors du sommet sur le climat de cette semaine.

Plus de 120 chefs d'État et de gouvernement sont attendus mardi à New York pour un sommet des Nations Unies (ONU) visant à donner un nouvel élan aux négociations internationales sur le réchauffement climatique.

Il ne s'agit pas d'une session de négociations, mais les participants devraient annoncer des engagements qui faciliteront un accord contraignant à la conférence internationale prévue à Paris fin 2015.

Réagissant aux manifestations de dimanche, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a évoqué « la forte voix du peuple ».

« J'espère que cette voix sera vraiment reflétée par les dirigeants lors de leur rencontre le 23 septembre. Le changement climatique est un problème majeur de notre époque. Et il n'y a pas de temps à perdre. Si nous n'agissons pas maintenant, nous devrons payer beaucoup plus. Les gens ont élevé leur voix, ils ont montré leur pouvoir à changer les mentalités et j'espère que ce pouvoir aidera ; que ce pouvoir et cette ardeur aideront refroidir la hausse de la température mondiale », a dit M. Ban.

« Il n'y a pas de plan B" parce qu'il n'y a pas de "Planète B" », a tenu a souligner le Secrétaire général de l’ONU.

S’ils étaient près de 300.000 à New York pour crier leur colère, on signalait également environ 10.000 manifestants à la Porte de Brandebourg à Berlin, tandis qu'à Londres, 40.000 personnes ont défilé.

Le sommet de mardi intervient alors que selon les scientifiques du gouvernement américain, la Terre a connu un nouveau record de chaleur pour la période de juin à août. La température moyenne dans le monde durant ces trois mois était de 16,4 degrés Celsius - près d'un degré de plus que le record établi en 1998.

De nombreux scientifiques pointent du doigt les émissions de dioxyde de carbone des voitures et des usines qui selon eux, piègent les gaz à effet de serre. Parmi les impacts du réchauffement climatique: la fonte des calottes polaires et l’inondation des côtes et des îles, mais également des tempêtes plus violentes, et la sècheresse.

Le président Barack Obama doit assister au sommet sur le climat à l’ONU. Convaincu de la réalité du changement climatique, il espère faire pression en faveur d'un accord international à Paris l'an prochain.

XS
SM
MD
LG