Liens d'accessibilité

Manifestations à Bangkok : l'ex-Premier ministre toujours incarcérée


Des soldats déployés face aux manifestants à Bangkok le 24 mai 2014

Des soldats déployés face aux manifestants à Bangkok le 24 mai 2014

En Thaïlande, les auteurs du coup d’Etat militaire de cette semaine ont donné des nouvelles du Premier ministre déchu, Yingluck Shinawatra, et de dizaines d'autres hauts responsables qui ont disparu après avoir été convoqués par l’armée vendredi.

Ils sont détenus dans un endroit sûr et pourraient être détenus pendant une semaine pour leur donner « le temps de réfléchir », a fait savoir un porte-parole militaire lors d’une point de presse samedi.

La mesure a été prise pour réduire les tensions et parvenir à un compromis politique entre le gouvernement et les manifestants anti-gouvernementaux, a-t-il poursuivi. On ignorait toujours samedi où se trouvaient les détenus, près de deux jours après que l'armée thaïlandaise eut annoncé son coup d'Etat militaire. Mais selon les média locaux, des collaborateurs de l’ex-Premier ministre auraient apporté certains de ses effets personnels dans une base militaire de Bangkok. Aucun des détenus n’a pris contact avec l’extérieur.

Entre-temps, des manifestations contre le coup d'Etat militaire ont éclaté à travers Bangkok, en dépit du couvre-feu et des limites placées sur le nombre de gens qui peuvent se réunir au même endroit.

Les États-Unis ont suspendu une aide militaire à la Thaïlande chiffrée à 3,5 millions de dollars, et disent étudier la possibilité de couper 7 autres millions de dollars en aide.
XS
SM
MD
LG