Liens d'accessibilité

Manifestation monstre à Hong Kong, en défi à Beijing


Les manifestants pro-démocratie à Hong Kong (AP)

Les manifestants pro-démocratie à Hong Kong (AP)

Si Beijing a tenté un geste d'apaisement lundi pour disperser les dizaines de milliers de protestataires rassemblés dans le centre de Hong Kong, ces derniers n'ont pas bougé.

Le gouvernement a appelé lundi les manifestants à se retirer pour permettre la reprise des transports publics, mais en même temps, il a annoncé le retrait de la police anti-émeutes.

Un appel ignoré par la foule, qui bloquait toujours le centre-ville en fin de journée. Dans la nuit de dimanche à lundi, la police anti-émeute a usé de gaz lacrymogènes et matraques pour tenter de disperser les manifestants. On signalait des blessés.

Les protestataires ont entouré le principal bâtiment du gouvernement de Hong Kong dimanche, après que le chef de l'exécutif de la ville, Leung Chun-ying, eut annoncé que le gouvernement allait lancer un nouveau cycle de négociations sur la réforme électorale. A noter qu'il n'a pas fixé de calendrier pour ces pourparlers.

Les manifestants font partie d'un mouvement de désobéissance civile qui souhaite que Beijing relâche son emprise sur l’ancienne colonie britannique.

XS
SM
MD
LG