Liens d'accessibilité

Mali: le négociateur Tiébilé Dramé s'explique


Des combattants du MNLA à Kidal, dans le Nord-Mali (4 fév. 2013)

Des combattants du MNLA à Kidal, dans le Nord-Mali (4 fév. 2013)

L'accord signé à Ouagadougou avec le Touaregs a été critiqué par divers éléments de la classe politique et de la société civile du Mali.

Après signature de l’accord de Ouagadougou, l’émissaire Tiébilé Dramé est rentré à Bamako et a donné une conférence de presse comme pour faire une explication du texte qu’il a signé.

Cet accord n’est pas du goût de tout le monde et les défenseurs des droits de l’Homme ne cachent pas leur colère face à l’impunité offerte, disent-ils, par l’accord de Ouaga.

Par ailleurs, le président malien par intérim Dioncounda Traoré a lancé jeudi une série de consultations prévoyant des audiences avec 35 chefs de partis politiques, selon l'AFP qui cite une source officielle à Bamako.

Toujours, selon l'agence, ces rencontres sont organisées "pour dégager les voies et moyens pour une application à la lettre des accords de Ouagadougou et pour l'organisation d'élections transparentes et apaisées".

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG