Liens d'accessibilité

Mali : le pouvoir intérimaire forme un gouvernement


Dioncounda Traoré a prêté serment à Bamako le 12 avril 2012

Dioncounda Traoré a prêté serment à Bamako le 12 avril 2012

Les autorités maliennes ont annoncé mercredi la composition de son gouvernement, un mois après le renversement du président démocratiquement élu (Amadou Toumani Touré), à l’occasion d’un coup d’État. Aucun des ministres nommés par le président Dioncounda Traoré ne vient de l’équipe sortante.

Dans une déclaration commune, le président intérimaire Dioncounda Traoré et son Premier ministre Cheick Modibo Diarra ont fait savoir que trois ministères seront attribués aux militaires : la défense, l’intérieur, et la sécurité nationale.
Les vingt-quatre autres postes reviendront à des civils.

Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra

Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra

La date des élections qui devraient mettre fin à la période de transition au Mali n’a pas encore été fixée. Rappelons que le chef des putschistes, le capitaine Amadou Sanogo, a déclaré que son groupe garderait un rôle de supervision jusqu’à la tenue des élections.

Entre-temps, la vie quotidienne reste précaire dans le pays. Mis à part les pénuries alimentaires et l’insécurité, les clients de l’Energie du Mali (EDM) font face à des délestages et des coupures d’eau potables, signale notre correspondant sur place. La vie tourne au ralenti.

XS
SM
MD
LG