Liens d'accessibilité

Mali: sept casques bleus grièvement blessés dans une explosion


Des Casques bleus en patrouille à Abidjan.

Des Casques bleus en patrouille à Abidjan.

Sept soldats de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) ont été blessés, dont quatre grièvement, dans la nuit de dimanche à lundi dans le nord du pays, rapporte l'AFP.

Les sept Casques bleus de l'ONU ont été blessés lors d'une explosion d'origine non encore connue, selon une source militaire africaine au sein de la Minusma, qui n'a pas été sans être en mesure de préciser "si c'est un attentat ou un accident".

"Il y a quatre Casques bleus gravement atteints. Ils étaient tous à Tabankort", selon la même source, sans précision sur leur nationalité.

La zone de Tabankort, à mi-chemin entre Kidal, fief de la rébellion, et Gao, contrôlé par des forces favorables à Bamako, à dominante touarègue de part et d'autre, est le théâtre de violents combats depuis plus d'un mois, dont les derniers vendredi ont fait des morts dans les deux camps, selon des sources concordantes.

"Parmi les hypothèses" avancées pour expliquer l'origine de l'explosion, une autre source africaine au sein de la Minusma affirme que "des gens ont pu s'introduire dans le camp" de cette force à Tabankort.

Ce nouvel incident survient alors que les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés du nord doivent reprendre incessamment à Alger.

Le nord du Mali est tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui en ont été chassés en grande partie par l'opération "Serval" lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, à laquelle a succédé en août 2014 "Barkhane", dont le rayon d'action s'étend à l'ensemble de la zone sahélo-saharienne.

Mais la zone a enregistré depuis l'été une recrudescence d'attaques, notamment jihadistes, visant les forces maliennes ou étrangères, mais aussi les civils.

VOA/AFP

XS
SM
MD
LG