Liens d'accessibilité

Mali : Sanogo veut négocier… le MNLA pose des conditions


Capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte militaire malienne (24 mars 2012)

Capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte militaire malienne (24 mars 2012)

Le groupe rebelle maintient que «la seule base pour les négociations est l'auto-détermination de l'Azawad »

Dans une interview accordée au service francophone de la VOA, le numéro 2 du Mouvement national de libération de l’Azawad, Abdoul Karim Ag Matafa, dit qu’il reste encore deux conditions avant d'accepter la proposition du capitaine Sanogo à négocier. Le leader de la junte de Bamako a lancé cet appel le lundi 26 mars.

Le président du conseil révolutionnaire du MNLA explique: "Il doit reconnaître le MNLA comme le représentant légitime des habitants de l’Azawad (nord du Mali) et les troupes maliennes doivent quitter Gao, Kidal et Tombouctou (les trois principales villes formant le territoire revendiqué par les rebelles touaregs).

En ce qui concerne la situation militaire, Ag Matafa a déclaré: "en ce moment, je suis à seulement deux kilomètres de Kidal. Kidal est entouré par nos (MNLA) forces ". Kidal est une ville- garnison stratégique du nord du Mali.

Cliquez sur le lecteur ci-dessous pour écouter un extrait de cet entretien.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG