Liens d'accessibilité

Mali : rupture du cessez-le-feu, un groupe allié à Bamako s’empare des positions rebelles


Des combattants séparatistes touaregs du groupe rebelle MNLA se reposent sous l'ombre d'un arbre dans le désert près de Tabankort, Mali, le 13 février 2015.

Des combattants séparatistes touaregs du groupe rebelle MNLA se reposent sous l'ombre d'un arbre dans le désert près de Tabankort, Mali, le 13 février 2015.

La Mission de l’ONU au Mali a dénoncé lundi la violation du cessez-le-feu après qu’un groupe touareg allié au gouvernement de Bamako a pris le contrôle de la localité de Menaka, dans le nord du Mali.

La localité était jusque-là partiellement contrôlée par la rébellion de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA).

Le groupe d’autodéfense touareg des Imghad et ses alliés ont délogé le CMA et occupent la ville.

La prise de Menaka intervient au moment où la communauté internationale et la gouvernement malien tentent une sortie de crise négociée avec la coordination des mouvements de l’Azawad, dont le MNLA.

Pour la CMA, il s’agit d’une attaque inacceptable au lendemain d'un engagement définitif de la CMA à parapher l'accord" de paix d'Alger.

XS
SM
MD
LG