Liens d'accessibilité

Mali : soulagement après la formation du nouveau gouvernement


Le président malien Dioncounda Traoré et le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, le 20 août 2012.

Le président malien Dioncounda Traoré et le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, le 20 août 2012.

Le gouvernement d’union nationale du Mali mis en place tard dans la soirée du 20 août, a tenu son premier conseil de cabinet le lendemain. C’était mardi, une occasion pour le Premier ministre Cheick Modibo Diarra d’expliquer les deux priorités de la nouvelle équipe, à savoir la libération des régions du Nord du pays - contrôlées par des bandes armées et des islamistes - et l’organisation d’élections transparentes, sans parler de la gestion des affaires courantes de l’Etat.

La nouvelle équipe est composée de 31 membres, dont deux ministres délégués. Le nombre de femmes augmente à quatre, tout comme les militaires, qui conservent, avec leurs alliés, les postes ministériels stratégiques.

Ce gouvernement, qui a eu l’aval de la majorité des Forces vives du Mali est contesté par le parti Sadi et ses alliés, réunis au sein du Mouvement Populaire du 22 Mars. Aucun membre de ce groupement n’est dans la nouvelle équipe gouvernementale.

Ecoutez un reportage du correspondant de la VOA à Bamako, Kassim Traoré, sur le conseil de cabinet qui s’est tenu au lendemain de la formation du gouvernement :

Le Ministre délégué Burkinabè chargé de la Coopération régionale, Vincent Zakané, a dit à la VOA que malgré le retard de cette formation, attendue depuis le 31 juillet par la Cedeao, l’on ne peut que se réjouir de la nouvelle :

D’autres réactions à l’intérieur du pays :


XS
SM
MD
LG