Liens d'accessibilité

Mali : démission du Premier ministre


A droite, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, et Cheick Modibo Diarra, le 21 août 2012.

A droite, le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, et Cheick Modibo Diarra, le 21 août 2012.

Cheick Modibo Diarra a annoncé sa démission mardi matin ; il avait été arrêté dans la nuit par les militaires de Kati.

Le Premier ministre malien, Cheick Modibo Diarra, a annoncé mardi matin sa démission. C’était aux environs de 4 heures, heure de Bamako. M. Diarra avait été arrêté dans la soirée.

Des militaires se sont présentés chez lui et ont défoncé la porte de son domicile. Ils l’ont ensuite conduit au camp de Kati, d’où il a fait sa déclaration diffusée à la télévision nationale. Une déclaration pleine d’émotion : la larme à l’ œil, le premier ministre a présenté ses excuses aux Maliens, explique Kassim Traoré, notre correspondant à Bamako, au micro d'Idriss Fall :

Précédemment, dans le camp du président par intérim, Dioncounda Traoré, on parlait de bicéphalisme au sommet de l’Etat. Parlant de « cacophonie au sommet de l’Etat », Cheick Mamoutou Thiam, porte-parole de l’Adema, le parti de Dioncounda Traoré, estime qu’il fallait mettre un terme à cette situation :

XS
SM
MD
LG