Liens d'accessibilité

Mali : réactions aux changements décidés par le Conseil supérieur de la Magistrature


Au Mali, réactions à une décision du Conseil supérieur de la Magistrature en vertu de laquelle trois procureurs généraux ont été nommés et cinq des six procureurs de la République ont été relevés de leurs fonctions. Tout cela fait suite à un bras de fer qui opposait le jeune ministre de la Justice, Malick Coulibaly, au puissant Syndicat autonome de la Magistrature (SAM).
Avec le changement intervenu, peut-on dire que le bras de fer a tourné en faveur de Malick Coulibaly ? Les opinions à ce sujet varient à Bamako, mais pour certains observateurs, la bataille ne fait que commencer entre le Syndicat libre de la Magistrature (SYLIMA) et le Syndicat autonome de la magistrature (SAM), dont les militants viennent d’être relevés.


Par ailleurs, les chefs d’état-major de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) étaient réunis ce weekend, à Abidjan, pour examiner les conditions de déploiement d’une force au Mali, après la demande d’aide des autorités maliennes de transition.
Leurs propositions seront examinées ce lundi par les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la Cédéao, en réunion extraordinaire toujours à Abidjan, le président ivoirien Alassane Ouattara étant actuellement le président en exercice de la Cédéao.
XS
SM
MD
LG