Liens d'accessibilité

Mali : les ministres de l'Economie et de l'Agriculture quittent le gouvernement


 Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien

Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a procédé vendredi à un réaménagement de son gouvernement marqué par le remplacement de trois ministres, dont ceux de l'Economie et de l'Agriculture, selon un décret qui ne fournit aucune explication à ce remaniement.

Mamadou Igor Diarra, qui était ministre de l'Economie et des Finances, ne fait plus partie de la nouvelle équipe. Il a été remplacé par Boubou Cissé, précédemment ministre des Mines, selon ce décret.

Bocary Tréta, précédemment en charge de l'Agriculture, n'a pas non plus été reconduit. Son portefeuille a été confié à un nouveau venu, Kassoum Denon.

MM. Diarra et Tréta étaient considérés comme des poids lourds de l'équipe du Premier ministre Modibo Keïta, qui a formé son gouvernement en janvier 2015 et l'a réaménagé en septembre dernier.

M. Tréta fait par ailleurs partie des plus hauts responsables du Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti du président Ibrahim Boubacar Keïta surnommé "IBK" d'après ses initiales, élu en 2013.

Autre ministre remercié: l'avocat Mamadou Gaoussou Diarra, qui cède le maroquin de la Promotion des Investissements et du Secteur privé à Konimba Sidibé, un expert comptable.

Deux autres personnalités entrent au gouvernement: Nango Dembélé (Elevage) et Mme Aïssata Founè Samaké Migan (Recherche scientifique).

Le portefeuille des Mines a été confié à Cheickna Seydi Ahamady Diawara, précédemment ministre de la Coopération internationale et de l'Intégration africaine. Ces questions relèvent désormais du ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Diop, qui voit ainsi ses prérogatives renforcées.

Parmi les ministres reconduits, figurent Hamadou Konaté (Solidarité, Action humanitaire et Reconstruction du Nord), Tièman Hubert Coulibaly (Défense), le colonel Salif Traoré (Sécurité et Protection civile), Abdoulaye Idrissa Maïga (Administration territoriale), Choguel Maïga (Economie numérique, Information, Communication), Mahamane Baby (Emploi et Formation professionnelle) et Mountaga Tall (Enseignement supérieur) qui a cependant été délesté de la Recherche scientifique au profit de Mme Samaké Migan.

Le décret présidentiel ne fournit aucune explication à ce réaménagement. "Il fallait mettre de l'ordre dans l'équipe. C'est notamment pour cette raison que les deux ministres (Mamadou Igor Diarra et Bocary Tréta en) sont partis", a commenté un conseiller du chef du gouvernement sans plus de détails.

Nommé le 8 janvier, Modibo Keïta est le troisième Premier ministre d'IBK, après Oumar Tatam Ly (septembre 2013-mars 2014) et Moussa Mara (avril 2014-janvier 2015).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG