Liens d'accessibilité

Mali : les insurgés s’emparent de Diabaly, à 400 km de Bamako


Militiaman from the Ansar Dine Islamic group sit on a vehicle in Gao in northeastern Mali, June 18, 2012. The U.N. Security Council on Monday declared its readiness to consider backing West African military intervention in Mali, where rebels and Islamist

Militiaman from the Ansar Dine Islamic group sit on a vehicle in Gao in northeastern Mali, June 18, 2012. The U.N. Security Council on Monday declared its readiness to consider backing West African military intervention in Mali, where rebels and Islamist

L’armée malienne a envoyé des renforts dans l’espoir de repousser les islamistes qui, dit-on, sont bien armés.

Les rebelles qui contrôlent en grande partie le Nord du Mali ont pris contrôle de Diabaly, une ville située à 400 km au nord de Bamako, la capitale. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré sur une chaine de télévision française que cette ville est tombée aux mains des militants à l’issue de violents affrontements avec les troupes maliennes.

L’armée malienne a envoyé des renforts dans l’espoir de repousser les islamistes qui, dit-on, sont bien armés. Ann Look, envoyée spéciale de la VOA à Bamako, cite une source au camp Koulikoro, à 60 km de Bamako, qui confirme l’envoi des renforts. Toutefois, précise-telle, cela prendra du temps à ces soldats pour atteindre la zone de combat. Notre envoyée spéciale rapporte avoir entendu dire que le calme serait revenu à Diabaly, mais que les combats n’auraient pas pour autant cessé dans la zone.
Carte des villes du Mali

Carte des villes du Mali


Diabaly se trouve à l’ouest des zones du centre et du Nord du Mali où les avions français ont bombardé des camps, des bases et des déports d’armes des insurgés dimanche. D’autres raids aériens français ont été signalés dans le centre du pays lundi.

A la requête de la France, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit lundi au sujet de l’escalade du conflit au Mali. La France a envoyé des troupes vendredi au Mali alors que les rebelles avaient amorcé une progression vers le Sud du pays contrôlé par le gouvernement.

Le Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) a menacé la France, lundi, de représailles pour son intervention au Mali. De ce fait, le président français François Hollande a ordonné le renforcement de la sécurité à travers son pays.

Le Niger, le Burkina Faso et le Sénégal, pays voisins du Mali, ont promis d’envoyer des troupes pour aider ce pays contre les rebelles.
XS
SM
MD
LG