Liens d'accessibilité

Mali: La colère d'IBK contre "l'indiscipline et l'anarchie" dans l'armée


Mali President Ibrahim Boubacar Keita delivers a speech on Oct. 2, 2013. in Bamako.

Mali President Ibrahim Boubacar Keita delivers a speech on Oct. 2, 2013. in Bamako.

Dans un discours à la nation mercredi soir, IBK a eu des mots durs à l’encontre des soldats indisciplinés et des rebelles.

Des affrontements cette semaine à Kidal et une mutinerie au camp militaire de Kati, près de la capitale Bamako, ont contraint le président Ibrahim Boubacar Keita à écourter sa visite officielle en France.

Et, dans un discours à la nation mercredi soir, IBK a eu des mots durs à l’encontre des soldats indisciplinés et des rebelles. Cependant, il a renouvelé son attachement aux réformes et au dialogue.

Le Mali a connu des actes de violences militaires au cours de la semaine écoulée.

Des tensions et affrontements qui ont eu lieu à Kati et à Kidal.

Les membres de l'ancienne junte au camp militaire de Kati ont tiré des coups de feu et ont pris en otage un colonel de l'armée, lundi 30 septembre, en disant avoir été oubliés lors de la récente série de promotions dans l’armée.

S’adressant à la nation, le Président Keita a souligné qu'il « ne tolère pas l'indiscipline et l'anarchie. "

« Mes chers compatriotes, vous me connaissez et vous pouvez donc facilement imaginer mon indignation et mon humiliation face aux événements dont Kati a été le triste théâtre depuis lundi, " a dit IBK.

Il a annoncé qu’"une enquête est en cours."

Le président, qui a un large soutien dans l'armée, a indiqué qu'il reste déterminé à poursuivre la reforme des forces armées qui, selon les analystes, sont gravement dysfonctionnelles et mal formées.

Le président malien a aussi annoncé la dissolution du comité de réforme de l'armée qui était dirigé par l’ex-chef de la junte Amadou Sanogo, qui a été promu du grade de capitaine à Général par l'ancien gouvernement de transition juste avant que M. Keita n'entre en fonction.
XS
SM
MD
LG