Liens d'accessibilité

Mali : l'armée accusé d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama


Rebelles touareg dans le Nord-Mali

Rebelles touareg dans le Nord-Mali

Un employé d'une ONG européenne figure parmi les neuf personnes sommairement et publiquement abattues, selon des sources que cite l’AFP. L’armée malienne, qui a repris la ville de Tin Hama aux rebelles, est pointée du doigt.

Les huit autres personnes étaient des habitants de la localité de Tin Hama, dans le Nord du Mali.

Selon un communiqué de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, rébellion à dominante touareg) que cite l'AFP, l'armée malienne avait procédé jeudi matin à "l'exécution sommaire et publique" de neuf hommes, dont elle donne les noms, "au marché à bétail de la ville".

"Les neuf personnes ont d'abord été arrêtées par la milice Gatia puis remises aux soldats maliens présents qui les ont ensuite exécutées", indique le communiqué.

Gatia est la milice alliée au groupe d’autodéfense touareg Imghad et est une formation armée majoritairement touareg qui soutient le gouvernement.

Ces informations n'ont pu être confirmées de source indépendante et aucune commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) ou de l'armée malienne.

Selon la CMA et un porte-parole du Gatia, Algatek Ouwaha, les rebelles ont pris mercredi le contrôle de la localité avant de s'en retirer.

XS
SM
MD
LG