Liens d'accessibilité

Mali : une délégation de la CPI enquête sur des crimes de guerre présumés dans le nord du pays


Des membres d'Ansar Dine, près de Tombouctou (Archives)

Des membres d'Ansar Dine, près de Tombouctou (Archives)

Une délégation d’évaluation technique de la Cour pénale internationale séjourne actuellement au Mali. Elle doit enquêter sur les crimes de guerre présumés dans le nord du pays et ce, à la demande du gouvernement malien, qui l’avait saisi le 18 juillet dernier.
Dès son arrivée à Bamako, la délégation a rencontré des organisations de défense des droits de l’homme, des membres de l’assemblée nationale, ainsi que le collectif des ressortissants du nord (COREN).

Après l’annonce par le Mujao de l’exécution samedi d’un des diplomates algériens retenus en otages depuis avril, Alger est resté très prudent dans ses déclarations, se bornant à noter qu’il fallait d’abord vérifier si Tahar Touati était réellement mort.

Fin août, les salafistes avaient menacé les autorités algériennes de représailles si elles ne libéraient pas dans les cinq jours trois militants, dont un dirigeant d’Aqmi.

L'Algérie refuse jusqu’ici toute intervention militaire dans un pays étranger, bien qu’elle fasse parti des pays dits "du champ" qui sont censés assurer en commun la sécurité dans le Sahel.
XS
SM
MD
LG