Liens d'accessibilité

Mali : gouvernement et rebelles touareg "prêts" à signer un accord


Reblles maliens (archives).

Reblles maliens (archives).

"Le moment venu, on va signer sans problème", a déclaré un membre de la délégation touareg. De son côté, une source gouvernementale souhaite "quelques amendements." au projet d’accord.

Le gouvernement et les rebelles touareg ont accepté le principe d’un accord qui permettrait la tenue des élections dans la ville de Kidal selon l’un des principaux médiateurs dans ce dossier. Le ministre Burkinabé des Affaires étrangères Djibril Bassolé a déclaré hier que les deux parties ont examiné le document, et qu'il s'attend à la signature d’un accord.

Djibril Bassolé a fait savoir que le retour de l'armée à Kidal a constitué une préoccupation majeure pendant ces trois jours de négociations à Ouagadougou menée par président du Burkina Faso Blaise Compaoré.

Ce mardi, les groupes armés touareg occupant Kidal, dans le nord-est du Mali, se sont déclarés prêts à signer "sans problème" le projet d’accord avec le pouvoir malien proposé par la médiation burkinabè, a indiqué l’AFP, citant une source au sein de la délégation touareg.

"Nous ne constituerons pas un obstacle au processus", a affirmé à l’AFP cette source. "Le moment venu, on va signer sans problème", a-t-elle ajouté.

Une source gouvernementale malienne a indiqué de son côté que Bamako souhaitait que "quelques amendements" soient apportés au projet d’accord pour être en mesure de le signer mercredi.
XS
SM
MD
LG