Liens d'accessibilité

Les rebelles touareg ont pris Kidal, dans le nord-est du Mali


Le MNLA et le groupe Ansar Dine avaient encerclé la ville depuis plusieurs jours.

Les rebelles touareg et les groupes islamistes armés ont pris la ville stratégique de Kidal, dans le nord du Mali.

Le MNLA ou Mouvement national pour la libération de l'Azawad et le groupe Ansar Dine, dont le chef Iyad Ag Ahali est natif de Kidal, avaient encerclé la ville depuis plusieurs jours. L’assaut final est intervenu vendredi matin.

Après Menaka, Tinzawaten, Aguelhok, Tessalit, et aujourd'hui Kidal, les rebelles contrôlent la quasi-totalité du nord-est malien. Les villes de Gao et Tombouctou, restent sous contrôle de l'armée. Ecoutez ce témoignage d’un ancien policier malien, aujourd’hui combattant du MNLA.

Sur l’atmosphère à l’intérieur de Kidal, Margot Haddad a joint sur place le directeur de la radio TISDAS, affiliée de la Voix de l’Amérique.

La chute de cette ville a amené le capitaine Amadou Sanogo, leader du coup de force de la semaine dernière contre le président Amadou Toumani Touré, a appeler à l’aide extérieure, pour arrêter la progression des rebelles et préserver l’intégrité territoriale de son pays.

XS
SM
MD
LG