Liens d'accessibilité

Appel au dialogue avec les djihadistes maliens


Alghabass Ag Intalla, numéro deux du mouvement Ansar Dine en novembre 2012 et frère de l'Amenokal Mohammed Ag Intalla.

Alghabass Ag Intalla, numéro deux du mouvement Ansar Dine en novembre 2012 et frère de l'Amenokal Mohammed Ag Intalla.

L’Amenokal, chef spirituels des Touaregs appelle l’Etat malien à discuter avec djihadistes du Mali.

L'amenokal Mohammed Ag Intalla appelle à la recherche d'une solution contre le djihadisme au Mali et pour ce faire, selon lui, il faut un dialogue.

Il a déclaré qu’il faut engager des discussions avec les djihadistes maliens.

En retour, ils vont aider le Mali à se débarrasser de djihadistes venus d'ailleurs.

M. Ag Intalla, par ailleurs député du parti au pouvoir à l'Assemblée nationale a ajouté que «les Américains ont été obligés de parler discrètement avec les talibans Afghans et que les Algériens ont discuté avec leurs islamistes. Pour avoir la paix définitive, il faut parler avec les djihadistes maliens, leur dire que ce qu'ils font n'a rien à voir avec l'islam ».

Pour discuter, selon lui, la première question sera de leur demander « qu’est-ce que vous voulez ? »

Ceux qui répondent qu'il faut appliquer la charia, couper des mains, il faut qu'on leur prouve par la discussion qu'ils sont dépassés.

D’après lui, la charia est une loi de Dieu qu’ils appliquent depuis bien longtemps selon les principes de l’Islam qui n’ont rien à voir avec le terrorisme. Il a précisé ne pas savoir où se trouvait Iyad Ag Ghaly ce chef touareg, leader du mouvement Ansar Dine, qui appartient à la même tribu de Ifoghas.

Iyad est placé par les Etats-Unis sur la liste des terroristes. Il n’a pas été vu en public depuis plusieurs mois. Pour l’Amenokal, Iyad Ag Ghaly est une personne parmi tant d’autres. Il se dit convaincu que si le dialogue est amorcé, Iyag ne pourrait continuer de se cacher.

Le président Ibrahim Boubacar Keïta qui a reconnu qu'il sera diffcile d'avoir la paix dans le nord du Mali sans Iyad Ag Ghali, a cependant exclu de négocier avec lui, mais au sein de son gouvernement, certains responsables se disent ouverts à un dialogue avec des djihadistes qui n'ont « pas de sang sur les mains ».

XS
SM
MD
LG