Liens d'accessibilité

Mali : Partisans et adversaires du putsch s'expriment


Manifestation contre le coup, à Bamako (26 mars 2012)

Manifestation contre le coup, à Bamako (26 mars 2012)

Dans un climat de tension, d'aucuns mettent en garde contre la perte des acquis démocratiques et l'isolement du pays

Au Mali, le secteur privé des affaires a repris ses activités mardi, alors que la tension persiste, 5 jours apres le putsch qui a eu raison du gouvernment de Amadou Toumani Touré.

Les condamnations du coup d’Etat du 22 mars se multiplient. Certains secteurs à Bamako osent elever la voix contre les hommes en uniformes qui contrôlent maintenant l’appareil d’Etat.

Les mutins ont procédé à maintes arrestations, dont Modibo Sidibé, ancien ministre et candidat à la présidentielle qui était prévue pour le 29 avril. Ecoutez son chardé des communications.

Omar Maricko, du parti Solidarité africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) affirme son soutien pour le putsch dans une interview accordée à la VOA lundi.

Les mutins disent avoir pris le pouvoir afin d’organiser une réponse plus efficace à la rebellion qui sévit dans le Nord du Mali.

XS
SM
MD
LG