Liens d'accessibilité

Mali : Sanogo ne serait pas intéressé à diriger la transition


Une convention politique à Bamako l'a désigné pour remplacer le président Dioncouda Traoré après l'interim

Le président de la transition au Mali, Djoncounda Traoré, est en France pour une visite privée. Il a été l’objet d’une agression physique lundi à son bureau à Bamako par des manifestants qui contestent l’accord conclu avec la Cédéao afin qu’il préside la transition.

Le même jour, des partisans du putsch du 22 mars ont commencé une convention qui s’est terminée hier et a avancé le nom du capitaine Amadou Haya Sanogo pour diriger la transition. Jeudi matin une rumeur a circulé Bamako sur une éventuelle rencontre à Kati, qui est démentie ici par le secrétaire général du parti Sadi, un des participants à la convention.

Apparemment le capitaine Amadou Haya Sanogo, chef des putschistes du 22 mars, ne serait pas intéressé par les conclusions de cette convention. Makan Konaté, qui est secrétaire général du Syndicats du personnel des radios privées maliennes et qui est proche du chef de l’ancienne junte, fournit quelques précisions:

XS
SM
MD
LG